Relations en 2016

Parfois, je pense que je ne suis pas née à la bonne époque. Nous sommes dans l’ère de l’instantanéité. Tout doit se faire rapidement. On ne prend plus le temps de penser, on doit assouvir nos besoins rapidement pour être heureux et cela m’attriste. Le meilleur exemple que je pourrais donner, c’est les relations.

On ne prend plus le temps de  »dater ». Par dater, je ne veux pas dire coucher avec quelqu’un pour voir si ça  »fîtte », mais bien d’apprendre à connaître la personne. Commencer par le début et non la fin : faire des sorties, passer des soirées à s’enlacer, à jaser de tout et de rien, juste parce qu’on a envie de passer du temps avec la personne. Avoir toujours cette personne en tête, tu viens de la quitter et tu penses déjà à la prochaine fois où tu la verras. Développer une certaine complicité avec la personne. Ensuite, vient le temps de la première fois. Trop souvent (voire même toujours), on brûle ces étapes que je trouve importantes.

On ne prend plus le temps, c’est trop long. Pourquoi perdre mon temps avec cela? J’ai Tinder qui m’aide à faire des  »matchs », plus besoin d’apprendre à connaître la personne. Si Tinder marche pas? Ben il y a les bars. Quelques verres, et hop la fille repart avec toi. C’est si simple, pourquoi faire compliqué? Pas le temps de niaiser! C’est la phrase qui décrit le mieux les relations d’aujourd’hui. On ne veut plus s’attacher, seulement s’amuser. C’est moins compliqué et ça fait moins mal. L’amour est quelque chose de rare et le sexe, trop accessible.

Les gens ont désormais peur de tomber en amour. Ils préfèrent fréquenter plusieurs personnes en même temps, les bons vieux fuckfriends, comme on appelait avant. Aujourd’hui, on dit fréquentation, ça sonne mieux. Pas de sentiments, pas de problème. Ça fait plus ton affaire? On passe au suivant, comme on  »switch » sur Tinder.

Suis-je la seule à penser que c’est triste? Est-ce qu’il ya encore des gens qui pensent comme moi, ou je suis trop vieux jeu? Les derniers gars que j’ai rencontrés voulaient simplement s’amuser. Pendant un temps, ça va. C’est bien de s’amuser un peu, mais à la longue, c’est vide comme relation. Ce n’est malheureusement pas dans mes valeurs, du sexe gratuit, ou d’en fréquenter plusieurs. J’ai envie de m’investir dans une relation qui va durer et non jongler entre 2-3 gars. À toi, qui penses comme moi, je dois dire que tu n’es pas facile à trouver. Je ne t’ai pas rencontré encore, mais je vais te trouver, j’ai confiance. On va contredire ce que je viens de déblatérer tout au long de mon texte : on va commencer par le début pour une fois, qu’en dis-tu?

Publicités

Une réflexion sur “Relations en 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s