Je suis plate.

Ça fait que ce soir-là, j’ai passé une belle soirée avec mon chum au cinéma. Je devrais être contente, non?

Mais les réseaux sociaux me rappellent à grand coup de photos de sorties arrosées qu’à part mon copain et ses amis, j’ai pas grand-chose à moi ici.

Il va être là éternellement, ce complexe de la fille qui ne peut pas boire? J’ai toujours cette fausse impression que si je pouvais prendre un coup, j’en texterais du monde, je sortirais, je me saoulerais la gueule et j’aurais soudainement tellement plus de vie sociale. J’aurais officiellement une vie cool.

En fait, je sais bien que je me donne ce prétexte pour appeler personne. Parce que je suis pissou. Pissou de me faire dire non, pissou de paraître tannante.

Pissou de me faire dire que c’est plate, sortir avec moi.

Parce que je ne peux pas prendre d’alcool. Parce que je SUIS «plate». Parce que «je ne peux pas avoir de fun». Parce que «je mets les gens mal à l’aise de ne pas boire avec eux». Parce que je devrais «en prendre une, juste une petite gorgée! Aweye! C’est dans ta tête!»

Parce que je ne vis pas ma jeunesse, je ne texte personne, donc personne ne me texte. Le principe de la roue qui tourne.

Ça fait que ce soir-là, j’ai passé une belle soirée au cinéma avec mon chum. Je devrais être contente, non? Non?…

Et si lui aussi, il me trouvait plate?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s