2.0

Recoucher avec son ex, mais comme, des années plus tard, c’est lire dans son corps, ses gestes, sa façon nouvelle de parler, bouger, toucher, tout ce qu’il a vécu depuis. T’as maigri, mais t’es toujours aussi beau, grand, charismatique. J’me souviens pas de ton odeur d’avant mais là, criss que tu sens bon. C’est parcourir du bout des doigts les blessures du nouvel emploi, du temps aussi, de l’amour peut-être. Une manière différente de s’engager, de m’aborder, d’être drôle plutôt que de pleurer. T’as arrêté de fumer, c’est bien. Ah, tu vapotes, ouin, bienvenue en 2016 … On est devenus des adultes à l’aise dans leur corps pis dans leur tête. Faut encore qu’on soit un peu fuckés pour s’revoir, ou surtout dans une passe grise de notre vie, mais au moins, on prend même pas la peine d’essayer. J’veux dire, on s’rend compte juste là qu’on vit même pas dans la même galaxie. C’pas grave, j’peux pas te résister, pis quand t’es couché dans mon lit à 3h du matin, la fenêtre grande ouverte because la canicule de mai, que j’passe ma main dans ton dos un peu scrap pis que tu gémis, ça m’fait du bien. That’s it. Je sais que ça s’en va dans l’mur, j’ai aucune idée dans combien de temps, pis ça m’va. On s’accorde une belle parenthèse, une bulle de chaleur. Merci, parce que cette fois, tu m’donnes confiance. (Pis un p’tit sourire niais dans ‘face le lendemain).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s