Sacre-moi patience

Patience : aptitude à ne pas s’énerver des difficultés, à supporter les défaillances, les erreurs, etc.

Patience : qualité que je possède définitivement pas.

Ne vous méprenez pas, je n’ai pas peur de sauter dans le vide, d’essayer, de me tromper et d’essayer à nouveau et répéter les mêmes erreurs au besoin, simplement pour m’assurer d’avoir bien saisi les leçons.

J’ai tout abandonné une fois, maison, carrière, amoureux, amis, sans même chuchoter une excuse quelconque.  J’ai faite mes valises en douce, verrouillé une dernière fois la porte de ma maison remplie de souvenirs et j’suis partie.

Patience

J’en avais assez, tout simplement.   Les larmes étaient trop présentes sur mes joues et mon coeur n’y était plus, même si je m’épuisais à faire du surplace et tentais de faire la bonne chose parce que j’essayais d’user ma patience.

La patience, ma patience, je l’ai toute usée à la corde.  Elle ne m’habite plus depuis.  J’en ai même plus une once à boire.  J’ai les sentiments à fleur de peau et je les contiens du mieux que je peux.

Mon moyen par excellence, la poudre d’escampette.  Parce que de la patience en poudre ça existe.

Les dernières semaines, j’y songe de plus en plus, comme un cancer qui me ronge de l’intérieur, à partir et ne plus jamais revenir.  J’sais plus où j’en suis mais je sais indéniablement que je ne veux plus être ici.  Peut-être parce que la page y est trop noircie et que l’attrait de la blancheur, du nouveau, n’arrêtera jamais de m’exciter.

J’fais du surplace en ayant la tête ailleurs.

La patience est une vertu qui s’alimente, se caresse, se travaille.

Je suis affamée de toi et tu me demandes d’attendre.

Non mais sérieux, qui possède de la patience ?

Personne

C’est une qualité qui est prisée de tous mais nullement acquise par aucun.

On se vante d’être patient, on reste assis sagement les jambes croisées mais les pieds en feu.

Il faut se convaincre de la patience, il faut se parler en respirant profondément et se répéter d’avoir de la patience.  Il faut la chercher les mains en poing et le blasphème dans la gorge.

La tabarnac de patience.

À force d’essayer de l’amadouer, j’en suis venue à la détester.  Elle me tapait sur les nerfs et sa simple apparition dans mon inconscient me donnait des maux.  Quand l’estomac s’en mêle, c’est le temps d’appeler les renforts.

Au lieu de tenter d’apprendre à aimer la patience (peine perdue d’avance) je décide de m’avouer vaincue.  De baisser les bras, bref de laisser aller.  Fuck la patience.

Je resterai ici encore un bout parce que l’été commence, parce que rien faire est parfois mieux que faire quelque chose qu’on déteste, parce que j’ai le droit de ne pas me sauver.

J’ai finalement la patience d’attendre ce que la vie veut me proposer au lieu de chercher à résoudre tous ses mystères.

Est-ce que j’ai peur de la suite ?  Osti oui

Est-ce que j’ai une idée de ce qui s’en vient ?  Esti non

Est-ce que j’ai la patience d’attendre ?  Euh…

Mais c’est agréable de s’en foutre un peu, de faire confiance aveuglément, d’envoyer chier la vie, de consciemment lui donner tout le contrôle en lui disant tiens ma grande, j’suis tannée de penser alors continue d’avancer pour moi en attendant que je me gratte le cul pour un bout.

La patience c’est laisser tout le contrôle à autrui, c’est baisser les bras d’une façon victorieuse, de sourire en ne faisant rien du tout, c’est savoir rire de nous, c’est réaliser qu’avoir de la patience ou pas ne changera rien, c’est se tromper, se relever, recommencer, retomber, recommencer, s’écorcher, sacrer, se relever, faire rire de nous, tomber, souffrir, se relever, s’épousseter, recommencer, partir, tomber, se relever, cracher, pleurer, se relever, recommencer encore et encore.

La patience c’est ça, c’est s’aimer même quand la vie est noire, c’est reconnaître que notre feu intérieur est pas fort mais qu’il est encore là, c’est s’encourager même quand t’as aucune idée pourquoi tu continues à le faire.

La patience c’est continuer d’être vrai même si c’est pas réciproque, c’est de croire même si t’es la seule qui croit.  C’est se tromper de chemin, se perdre complètement et quand même continuer en sachant qu’un moment donné tu découvriras les directions.

Patience : sentiment de pression montante qui se termine par un je-m’en-foutisme élevé

 

Mouah

Nadz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s