Écriture semi-automatique épisode 1

Au moment où j’écris ces mots, je me suis demandé si je devais avoir absolument un prétexte pour écrire un texte, une raison derrière le fait d’alterner des touches de clavier afin d’aligner des lettres.

Pourquoi je fais ça donc? Y’a-tu une raison derrière tout ça?

Parce que ça me tente, pour me changer les idées peut-être, pour changer les vôtres, pour rêvasser question de fuir la réalité. Ark. Fuir la réalité. Vous trouvez pas que c’est déprimant dit de même? Ça devrait pas être quelque chose que l’on fuit non? Si ma réalité c’est d’la marde, je vais faire en sorte d’y ajouter un peu de parfum (une eau de toilette … badum tsss!) avant que ça empeste. Nous sommes tous le parfumeur de nos propres vies.

Je crois que c’est mon subconscient qui m’a amené à ouvrir Word … Je sais pas si c’est bon signe … Ça faisait longtemps que j’avais pas écrit et le monstre de la routine commençait à me rattraper tranquillement. Au moment où j’écris ces mots, je suis caché dans la section Anti-routine de ma tête. Ici, le monstre me trouvera pas, j’en suis persuadé. Je devrais y aller plus souvent d’ailleurs, y’a plein de belles affaires là-d’dans. Pour te donner une idée, l’endroit ressemble un peu à une boutique d’antiquités, mais qui sent pas le renfermé. Non. Ça sent le contraire, ça sent l’ouverture, l’air frais. Ce qui est génial à l’Anti-routine, c’est que t’as beau avoir fait le tour 10 000 fois, à chaque visite, tu découvres quelque chose de nouveau, une bébelle charmante qui te remplit de bonheur.

J’ai tendance à être paresseux … Il faut que j’arrête ça. Je devrais me transformer en girafe à la place. Ça sert à rien de viser le guépard tout de suite, je sais que j’y arriverai pas. Faut que je me botte le cul, sans cesse. Il faudrait que je me fabrique un système automatisé lié à mon cerveau. Un genre de mécanisme de pied prêt à mettre toute la gomme pour me démolir l’arrière-train. Dès que mon coco enverrait des signaux précurseurs de lâcheté, un courant électrique se rendrait dans l’engrenage de la fausse jambe et puis BAM! Je passerais du paresseux à la girafe. La métamorphose animale.

Désolé de passer du coq à l’âne avec mes pensées …

En fait, ma paresse est vraiment juste un beau mot pour dire que je manque de courage ou de volonté à certains moments. C’est ma manière d’échapper aux problèmes et je trouve ça vraiment stupide. J’aimerais dire que je suis celui qui frappe dans la vie, à grand coup d’amour, mais c’est pas toujours le cas. Désolé Gerry, j’suis pas tout à fait comme toi.

Je suis sur le point de partir en voyage. C’est pas une autre de mes métaphores, là, un vrai voyage. Seul. My very first trip all alone. Je sais pas comment mon cou de girafe va faire pour passer dans l’avion par contre … Idéalement il faudrait que je l’allonge dans l’allée, mais les charmantes petites hôtesses de l’air risquent de me regarder avec leurs gros yeux. Bon, je penserai à une solution plus tard … Je vais là où tout semble chaotique et paisible à la fois, là ou Dieu est dodu et doré. J’ai hâte d’essayer de parler avec les Thaïlandais, ou plus plutôt de sortir mes skills de mime avec eux. Hâte de me rendre compte que même les gens dans la misère peuvent avoir le sourire. J’ai franchement besoin de cette claque dans ‘face. Je vais là l’esprit ouvert et pour me l’élargir encore plus, pour me dilater les hémisphères. Je veux rire, pleurer, me mettre dans le pétrin, voir du pays, apprendre sur eux, apprendre sur moi.

Qui suis-je? Où vais-je? Non je déconne j’embarquerai pas sur ces questions-là quand même, faudrait pas tomber dans le cliché du pré-ado qui se questionne sur lui-même, j’ai passé cette étape-là … Quoi que …

Vite comme ça, je dirais que je suis une girafe globe-trotteuse qui se déguise en paresseux, en fouillant de temps à autre dans les boutiques d’antiquités afin de récolter des parcelles de nouveautés.

Ça résume bien non?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s