La p’tite histoire du blog

IMG_8264

Sur ma presqu’île est né à l’été 2014, celui-là même où je déménageais en appart et avais plein de grandes intentions pour changer mon mode de vie. Au début, sur le blog, mon amie et moi partagions des recettes, des façons alternatives de consommer ou de se laver les cheveux (lolol), ce genre de trucs. Notre enthousiasme s’est comme effrité naturellement.

En avril 2015, j’arrêtais d’écrire dans mon journal intime après plus de huit ans de consignation sans faille (ouan). Mon besoin de m’exprimer sur la vie, de manière différente que dans mes innombrables cahiers, est devenue presque viscérale. C’est là que j’ai eu l’idée de récupérer le blog, dont le nom venait encore me chercher et me rejoignait toujours. Au début, j’ai écrit un texte de présentation pis on dirait que je me croyais pas, que je sentais que j’allais abandonner rapidement, qu’y manquait quelque chose.

C’est que je me suis rendue compte que je suivais (et essayais d’écrire sur) des blogs depuis toujours, mais que c’est seulement dernièrement que j’ai pu les classer en catégories et me rendre compte pourquoi tous mes projets tombaient à l’eau. En fait, j’essayais de mélanger tous les styles de blogs que j’aimais, donc je n’avais aucun fil conducteur, donc je m’y perdais moi-même, donc je ne savais plus ce que je « pouvais » y écrire ou non. Il y a les blogs carrément littéraires ou poétiques, comme ceux de mes collègues de littérature, qui ne font que publier leurs écrits hors-blog sur une plateforme internet. Il y a ceux qui sont drôles, mais restent intelligents. Il y a ceux purement utilitaires, sur lesquels je cherche de l’info sur des trucs qui m’intéressent, ou sur la bouffe, parce qu’il faut bien se nourrir. Et finalement, il y a de ces blogs où des jeunes gens d’à peu près mon âge jasent de sujets et d’autres, de façon intelligente, raisonnée, drôle et personnelle.  Je me suis alors dit :  » heye fille, pourquoi t’essaierais pas de recruter du monde autour de toi? Tu connais pleiiiin de belles personnes qui ont des choses à dire! » Ça fait que j’ai commencé à approcher des gens, qui m’ont répondu TRÈS positivement, à ma plus grande joie.

Sur ma presqu’île est donc devenu un blog collectif animé par l’envie et la passion de partager sur divers sujets de la réalité de jeunes dans la vingtaine. Notre but? Que le style de chacun soit unique et s’entrelace à celui des autres. On veut des paroles, des histoires de vie, des opinions différentes.

-Claudèle, créatrice du blog, avec beaucoup de love xx